Chers parents,

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre difficulté à obtenir des réponses du lycée à vos questions. Pour nous, représentants des parents élus, l'année scolaire n'a pas été simple non plus, particulièrement en cette fin d'année.

Nous parents élus avons une fonction, celle de vous représenter et de porter votre voix. Pour ce faire, nous disposons d'une place précise, de droits et de devoirs, tous régis par le code de l'éducation et diverses circulaires. Nous avons eu le sentiment durant toute cette année, de ne pas être pris au sérieux. A travers nous, c'est la place des parents (vous tous) qui est malmenée au sein de la communauté éducative.

Nous ne pouvions pas rester sans réagir. Nous avons établi une lettre ouverte à Monsieur le Recteur et Monsieur le Directeur Académique, co-signée par les représentants des parents FIPE. Nous vous invitons à en prendre connaissance ci-dessous.

 

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE RECTEUR

ET MONSIEUR LE DIRECTEUR ACADEMIQUE

 

QUELLE PLACE POUR LES ELEVES, LES FAMILLES ET LEURS REPRESENTANTS

AU SEIN DU LYCEE DU PARC IMPERIAL

 

Nous, représentants des parents d'élèves FCPE et FIPE élus au conseil d'administration du lycée du Parc Impérial dénonçons aujourd'hui le peu de considération dont l'administration du lycée fait preuve envers les familles et leurs représentants.

Nous déplorons un manque très important de communication depuis le début de l'année entrainant de nombreux malentendus et frustrations inutiles. Nombre de parents nous ont fait part de leur désarroi face au silence ou à l'absence de réponse de l'établissement.

Si nous pouvons entendre que tous les parents ne sont pas irréprochables, cela reste l’exception, et  nous, parents, en avons maintenant assez d'être considérés de manière systématique comme la cause de tous les dysfonctionnements de cet établissement.

Nous continuons également à nous élever contre certains procédés que nous considérons comme indignes de notre institution. Ainsi, faire pression sur des élèves mineurs afin de leur faire modifier leur dossier d'inscription pourtant signé par les représentants légaux n'est pas acceptable. Nous parlons bien évidemment du choix de la spécialité de terminale. Jusqu'au 2 juillet, nous ne disposions que d'une promesse orale affirmant qu'aucune spécialité ne sera imposée à un élève contre sa volonté ou celle de sa famille. Nous nous réjouissons aujourd'hui de disposer d'un engagement écrit de Monsieur le Proviseur.

La façon dont les représentants des parents sont considérés n'est guère enviable. Le code de l'éducation est certes respecté en matière de convocations à des instances officielles telles que le conseil d'administration. Malheureusement, lorsqu'il n'existe pas de délai obligatoire clairement fixé, nous constatons que les pratiques ne favorisent pas la participation des parents. Le summum a été atteint cette année avec une transmission du calendrier des conseils de classe du 3ème trimestre le mercredi pour le lundi suivant, le tout avec des conseils de classe échelonnés sur toute la journée, à partir de 8 heures le matin. Cette communication tardive a mis en difficulté de très nombreux parents délégués de classe. Est-il nécessaire de rappeler que dans le secteur privé, un délai de prévenance est souvent nécessaire en cas de demande de modifications d'horaires ? Et que dire de la non communication des comptes rendu des conseils de classe du 2ème trimestre rédigés par les parents …

Nous pourrions également citer d'autres exemples comme le fait de ne pas convier les représentants des parents à participer à la journée portes ouvertes organisée par le lycée. Ce choix, comme la justification donnée, est vivement regrettable.

Autre cas, autre manque de considération. En amont d'un conseil d'administration, Il a été demandé à certains parents élus au conseil d'administration "de quel droit nous avions demandé le report de l'examen du compte administratif à une séance ultérieure" ? Puisque la réponse ne semble pas évidente pour tous, nous rappellerons simplement que nous sommes des parents élus, représentant et portant la parole de l'ensemble des parents du lycée,  que nous avons les mêmes droits et devoirs que les autres membres du conseil d'administration et que nous faisons partie intégrante de la communauté éducative.

Nous souhaitons vivement que de nouvelles relations basées sur une communication efficace puissent voir le jour entre l'administration du lycée et les représentants élus des parents et que nous puissions de nouveau œuvrer ensemble dans un climat de confiance réciproque.

Fait à Nice, le 3 juillet 2018

Les parents d'élèves FCPE du lycée du Parc Impérial

Les parents d'élèves FIPE du lycée du Parc Impérial