newsletter

Vous êtes nombreux à réagir suite au report du début des cours à mardi. Les parents d'élèves FCPE sont comme vous, en colère contre cette situation inadmissible et vous souhaitez certainement comprendre comment on en est arrivé là.

"Comprendre pourquoi" ne signifie pas excuser mais uniquement pouvoir apprécier pleinement une situation en ayant tous les tenants et les aboutissants.

Nous allons donc vous communiquer un certain nombre de clés pour vous permettre de voir un peu plus clair dans cet imbroglio.

1) La Cité Mixte du Parc Impérial regroupe comme vous le savez, un collège et un lycée. Ce que vous ignorez peut-être, c'est qu'elle n'est dirigée que par un proviseur assisté d'un(e) adjoint(e) au collège et d'un(e) adjoint(e) au lycée, soit 3 personnes pour plus de 1 900 lycéens et 850 collégiens environ. Si les deux structures, collège et lycée, étaient séparées, nous aurions au lycée un proviseur et son adjoint(e), et au collège un(e) principal(e) et son adjoint(e), soit 4 personnes au total pour des effectifs similaires.

Etant donné la taille de la structure, une personne en moins complique énormément l'administration de l'établissement.

2) Le Parc Impérial ne compte pas suffisamment de salles de e par rapport au nombre de lycéens qu'il se doit d'accueillir. Les salles de labo ne peuvent pas non plus accueillir une e entière de 35 élèves et il est donc nécessaire de les dédoubler. La seule solution pour assurer tous les cours est de jongler avec les emplois du temps. Cela ajoute une difficulté supplémentaire qu'il faut gérer.

3) L'établissement des emplois du temps dans le lycée est très complexe, beaucoup plus qu'au collège. Il faut tenir compte de toutes les combinaisons possibles entre les matières d'explorations de seconde (exemple SES, MPS, Littso...), les différentes options (e euro, sport, latin, grec....), des langues vivantes différentes, des filières différentes en premières et terminales (L, ES, S, STMG), etc... L'an dernier, il existait 97 emplois du temps rien pour les es de seconde.

4) Les emplois du temps sont établis essentiellement au cours du mois de juillet, dès que les inscriptions sont faites, les orientations définitives et les derniers ajustements de dotations horaires donnés par le rectorat.

Du fait de la situation particulière évoqué au point 1, les emplois du temps sont établis principalement par les adjoints. Soulignons d'ailleurs le fait que sur le collège, il n'y a pas plus de problème que dans les autres collèges.

Malheureusement, pour diverses raisons, le lycée du Parc Impérial s'est retrouvé sans adjoint(e) durant cette période critique du mois de juillet. Le rectorat a mandaté le proviseur d'un autre lycée pour venir aider à l'élaboration des emplois du temps. Mais ce proviseur devait dans le même temps s'occuper des emplois du temps de son propre établissement.

Difficile dans cette situation d'établir des emplois du temps fonctionnels du premier coup. Ceux établis comportaient de nombreuses incohérences, certaines impactant les élèves, d'autres les enseignants, certaines étant très simples à résoudre et d'autres plus complexes.

Plutôt que revivre la même situation qu'à la rentrée 2015, la majorité des équipes éducatives a décidé de repousser le début des cours au mardi 6 septembre.

 Les points 1, 2 et 3 existent depuis de longues années et n'expliquent pas à eux seuls la situation actuelle. Ils sont par contre des facteurs "aggravant" et "complexifiant".

Le véritable facteur déclenchant est celui expliqué au point 4, l'absence d'adjoint(e). C'est réellement celui-là qui nous a fait basculer d'une rentrée normale, avec ses ajustements habituels comme dans tous les établissements, à une situation de crise comme aujourd'hui ou comme l'an dernier (même si l'an dernier le point 4 était légèrement différent).

Les services départementaux de l'Education Nationale et le rectorat sont informés depuis quasiment 1 an et demi des difficultés de notre lycée. Ils ont mis énormément de temps avant de réagir et de nommer un adjoint par intérim l'an dernier. Mais ils n'ont pas su mesurer l'ampleur des difficultés. Un établissement de la taille du Parc aurait du pouvoir bénéficier d'une personne expérimentée et à temps complet au moins sur la totalité du mois de juillet. Une personne qui aurait pu se consacrer exclusivement à l'élaboration des emplois du temps, les tester et apporter les modifications nécessaires avant la rentrée.

Nous regrettons vivement un manque important de communication de la part de l'administration du lycée. Il nous semble nécessaire que l'ensemble des parents d'élèves soient tenu informés.

De part sa fonction même, le proviseur est responsable de la bonne marche et de la bonne gestion de son établissement. Mais être "responsable" ne signifie pas être "coupable". Tout être humain a ses limites. On ne transforme pas une 2 CV en Ferrari juste en la peignant en rouge, et de même, on ne peut pas s'attendre à des emplois du temps fonctionnels lorsque les moyens ne sont pas donnés.

Heureusement, une nouvelle adjointe, expérimentée, est arrivée dans notre établissement. Nous pouvons espérer un retour progressif à une situation normale qui pourra nous garantir l'an prochain, une rentrée enfin calme et apaisée.

En attendant, nous espérons que tous les problèmes seront résolus pour lundi afin que nos enfants ne soient pas encore plus pénalisés. Si le pire devait arriver, nous envisagerons alors une action de grande ampleur et nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés.