LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE RECTEUR

ET A

MONSIEUR LE DIRECTEUR ACADEMIQUE

 

 Nous, parents d'élèves FCPE du lycée du Parc Impérial, constatons la mise à mort lente de notre établissement.

 Cette mise à mort est directement induite par une destruction systématique des conditions de travail et d'apprentissage de nos lycéens.

 Cette mise à mort est directement induite par une remise en cause d'une grande partie des projets et organisations mises en place au sein de l'établissement pour aider, soutenir et faciliter la réussite de nos lycéens.

 Les parents d'élèves FCPE du lycée du Parc Impérial, ainsi que l'ensemble des parents d'élèves du lycée, ne peuvent se contenter d'une rentrée au rabais.

 Au mois de septembre prochain, malgré un nombre de divisions identique entre 2015 et 2016, la dotation globale horaire (DGH) sera amputée de 53,50H, ce qui représente en terme de besoins, l'équivalent d'environ 1,5 classes.

 Monsieur le Recteur, Monsieur le Directeur académique, cette situation n'est ni acceptable, ni supportable.

 Les lycéens du Parc Impérial ont déjà connu une année difficile pour des raisons que vous connaissez parfaitement. La diminution de la DGH était initialement due, en grande partie, à une diminution du nombre de classes à la rentrée. Or, cela n'est plus d'actualité, l'ouverture d'une classe supplémentaire de 1ère S s'avérant nécessaire.

 Monsieur le Recteur, Monsieur le Directeur académique, nous vous demandons instamment de réévaluer la situation actuelle du lycée du Parc Impérial et d'intégrer à votre analyse, les éléments quantitatifs et qualitatifs spécifiques à notre établissement. Nous espérons vivement que la demande d'audience formulée conjointement par les enseignants et les parents d'élèves FCPE auprès de vos services sera accordée.

 Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Recteur, Monsieur le Directeur académique, nos plus sincères salutations.

 A Nice, le 26 juin 2016

Les parents d'élèves FCPE du Parc Impérial